Idée : Une messe sans musique rompant le rythme pour mieux s'imprégner des textes

À l'occasion du carême ou bien de manière isolée, l'animation musicale est réduite drastiquement et les réponses sont systématiquement prononcées avec un rythme lent pour laisser tous les mots résonner en nous.

PRECISIONS ORGANISATION

Imposer un rythme et un ton différent dès le début de la messe

 

CONSTAT, VALEUR PARTICULIERE

On chasse les réponses "automatiques". On écoute et on participe différemment. 

Chaque phrase est une nouvelle découverte... " Que l'Esprit Saint fasse de nous une éternelle offrande à ta gloire ! "

 

VARIANTES ou NOTES

Cela n'empèche pas de chosir un chant, par exemple pour le psaume, la communion ou l'envoi. Un chant a capella permettra de rester davantage dans l'ambiance.


Esprit Photo Priere silencieuse

Contribuez ci-dessous en commentant ou en apportant des précisions et des alternatives.

Envoyez-nous des photos sur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Contributions  

+2 # Christine - Paroisse Locmaria (Quimper - 29) 30-01-2018 22:49
C'est pas faux, mes plus grandes expériences spirituelles sont venues de célébrations méditatives avec peu de musiques ou des musiques monastiques très calmes.
+1 # Séverin-Bretteville-14 30-01-2018 23:58
L'idée me plaît beaucoup !
Personnellement je suis musicien et je préfère prier en silence ! La musique ne m'aide pas du tout à prier intérieurement : je ne peux m'empêcher de chanter ou même de penser à la musique. Les seuls chants qui m'aident à prier sont les chants répétitifs comme ceux de Taizé.
+1 # Marie-Claude Paroisse ND de l'Assomption Rodez 12 03-02-2018 14:16
Oui, mais comment se sentir membre du peuple de Dieu ? La messe n'est pas le lieu d'une prière toute personnelle. Comment concilier les deux ?
0 # Jean Claude-N-D d'Alfortville (94) 06-02-2018 09:57
La musique et le silence sont deux moments complémentaires qui se répondent durant une célébration. Personnellement , j'ai besoin des deux :
- la musique comme soutien d'un temps d'exaltation collective pour transcender notre foi vers le Seigneur
- le silence pour un temps introspection ou de communion avec Dieu, que nous le fassions seul ou en groupe.
L'un ne s'oppose pas nécessairement à l'autre, mais le complète

La musique et le silence sont deux moments complémentaires qui se répondent durant une célébration. Personnellement , j'ai besoin des deux :
- la musique comme soutien d'un temps d'exaltation collective pour transcender notre foi vers le Seigneur
- le silence pour un temps introspection ou de communion avec Dieu, que nous le fassions seul ou en groupe.
L'un ne s'oppose pas nécessairement à l'autre, mais le complète
0 # Christine - Paroisse Locmaria (Quimper - 29) 10-02-2018 16:50
Je vous suis complètement mais on oubli souvent le silence dans nos célébrations. Veut-on attirer en évitant l'austérité du silence...? A t-on besoin de ça pour se sentir vivants et joyeux...? J'ai rien contre l'orgue et encore moins contre les organistes mais on a souvent l'impression qu'ils mènent un combat contre le silence, par exemple quand l'orgue attaque juste après la dernière parole de l'homélie, je trouve ça carrément agressif, pas vous ?

Connectez-vous pour réagir à cet article et proposer vos contributions

Dernières contributions

  • Quelles idées pour l'Eglise ?
    Jeanne-Nantes-44-paroisse Ste Catherine du Petit Port il y a 6 jours
    L'Eglise est la seule à vous offrir cette denrée rare : le silence ! On se plaint ...

    Lire la suite...

     
  • Questionnement : comment développer la messe en semaine ?
    Marie-Claude Paroisse ND de l'Assomption Rodez 12 il y a 1 semaine
    Les lectures sont différentes de celles du dimanche. Cela permet de se nourrir de ...

    Lire la suite...

     
  • Questionnement : comment développer la messe en semaine ?
    PEC il y a 1 semaine
    Merci pour votre contribution. Pouvez-vous approfondir, peut-être en exprimant ...

    Lire la suite...